2006
L’accès libre et gratuit à cet espace alternatif de socialisation des savoirs est une contribution à la lutte contre la marchandisation du savoir et à l’expérimentation de formes moins académiques de mise en circulation et en coopération de la production intellectuelle ; en contrepartie, il est de la responsabilité du lecteur de citer la provenance de ces documents.
PROGRAMME
Egalité et lutte contre les discriminations : une histoire paradoxale, avec Olivier Noël
COLLOQUE : Languedoc-Roussillon, porte des outre-mers
Autour des suds : immigration, colonisation, mémoire avec Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Laure Teulières et Olivier Noël
Discrimination positive et lutte contre la discrimination : principes philosophiques, normes juridiques et modalités d'action avec Gwénaële Calvès
Violences urbaines, violence sociale avec Stéphane Beaud
Face à la discrimination : comment sortir des injonctions contradictoires ? avec Olivier Noël
Egalité et lutte contre les discriminations : une histoire paradoxale
Olivier Noël, sociologue à l'ISCRA
Cette conférence a eu lieu le 15 décembre à Narbonne.

Ecouter la conférence :
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
cliquer ici (41 Mo).
Vous pouvez télécharger l'entretien d'Olivier NOËL avec Sid MOKHTARI, journaliste au Midi-Libre paru le 17 décembre 2006.
Télécharger le document : nar conf dec 06.pdf (439 ko)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
SUD-OUEST, PORTE DES OUTRE-MERS
Dans le cadre du projet "Sud-ouest, porte des outre-mers" auquel l'ISCRA a participé, de nombreuses rencontres publiques ont eu lieu en Languedoc-Roussillon, mais également en Midi-Pyrénées et Aquitaine. Nous vous proposons d'écouter les reportages téléchargeables librement réalisés lors de l'Univers-Cité des Savoirs Impliqués du 12 décembre 2006 au Centre Rabelais et du colloque régional le 13 décembre.

L'ISCRA a également contribué à la réalisation du supplément dans le quotidien régional Midi-Libre en décembre 2006, (250 000 exemplaires) en collaboration avec l’ACHAC. Conçu comme un outil pédagogique pour les enseignants, les documents iconographiques publiés et les textes les accompagnant constituent une valorisation et une mise en débat des problématiques liées à l’immigration jamais réalisé à ce jour en Languedoc-Roussillon.
Colloque : Languedoc-Roussillon, porte des outre-mers
Le 13 décembre 2006, à l'hôtel du département du Conseil général de l'Hérault
co-organisé par l'ACHAC et l'ISCRA

En partenariat avec le Conseil général de l'Hérault et l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances

Habillage et mise en ligne réalisés avec le soutien du Fonds social européen piloté par le Conseil général de l'Hérault dans le cadre du programme Equal.
Le colloque
Cette journée, organisée à l'occasion de la sortie de l'ouvrage "Sud-Ouest, porte des outre-mers" (Ed. La Découverte) a eu pour objectif de penser la relation unique, au carrefour de l'histoire de la colonisation et de l'immigration des Suds, que la région entretient depuis plus d'un siècle avec les immigrants, les visiteurs, les artistes, les voyageurs, les soldats, les travailleurs venus d'Afrique noire, d'Asie, des Antilles, du Maghreb...

Elle était organisée autour de trois tables-rondes "Mémoires des outre-mers", "Histoire de l'immigration, "Comment parler du passé ?" mêlant une dizaine d'intervenants et ponctuées par une intervention de Gilles Manceron sur "les enjeux de mémoires".
Programme
Télécharger le document : depliant Montpellier-1.pdf (291 ko)
Liste complète des intervenants
Télécharger le document : intervenants colloque.doc (32 ko)
Enregistrements
Ouverture du colloque et première table-ronde, avec les contributions de Pascal Blanchard, Didier Fassin, Nicolas Bancel, Laure Teulières, Gilles Boestsch et Martine Delumeau
- TR1 partie 1 (16,5 Mo)
- TR1 partie 2 (15 Mo)

Deuxième table-ronde, avec les contributions de Nicolas Bancel, Richard Jeannin, Bassou Benyoucef, Bernard Deschamps, Jean-Paul Nunez, Marc Bernardot
- TR2 partie 1 (19 Mo)
- TR2 partie 2 (22 Mo)
Intervention de Gilles Manceron, historien, vice-président de la LDH
- GM1 (17 Mo)
- GM2 (12 Mo)
Table-ronde finale avec les contributions d'Olivier Noël, Didier Fassin, Francis Zamponi, Jacques Choukroun, Vivienne Miguet, Marc Aubaret, Lela Bencharif et Paul Siblot
- TR3 partie 1 (19 Mo)
- TR3 partie 2 (20 Mo)
- TR3 partie 3 (19 Mo)
Article du Midi Libre
Télécharger le document : ML 14-12.pdf (248 ko)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
Autour des suds : immigration, colonisation, mémoire
avec Nicolas BANCEL, Pascal BLANCHARD et Laure TEULIERES, historiens et Olivier NOEL sociologue
Le Languedoc-Roussillon était au quatrième rang pour la présence "immigrée" en 1999. Pourtant, peu d'études sur l’histoire de l’immigration en Languedoc-Roussillon ont été, à ce jour, publiées selon une perspective qui s'inscrit sur le temps long, depuis la fin du XIXe siècle. Afin de mieux comprendre les processus défensifs de la société française face aux populations issues de l’immigration, l’Iscra-Méditerranée propose une rencontre pour réfléchir sur les articulations heuristiques entre l’histoire des immigrations européennes, coloniales et post-coloniales, tout en intégrant la problématique contemporaine des enjeux de mémoire et des discriminations ethniques et raciales.

Cette Univers-cité des savoirs impliqués a eu lieu le mardi 12 décembre, Centre Rabelais (27, bd Sarrail à Montpellier)

La Rencontre-débat autour de la parution du livre "Sud-Ouest, porte des outre-mers" a commencé par la projection du film documentaire "Paris couleurs" (2005), et s'est poursuivie avec un débat avec les co-auteurs de l'ouvrage :

Nicolas BANCEL, historien, professeur à l’Université de Strasbourg II, détaché à l’Université de Lausanne, vice-Président de l’ACHAC. Il est auteur (ou co-auteur) d’une série d’ouvrages sur l’histoire coloniale dont De l'Indigène à l'immigré (1998), Zoos humains (2002), La Fracture coloniale (2005) et Culture post-coloniale (2006) et co-auteur de l’ouvrage Sud-Ouest, Porte des outre-mers (2006).

Pascal BLANCHARD, historien, chercheur associé au CNRS, président de l’ACHAC. Directeur de l’ouvrage Sud-Ouest, Porte des outre-mers, il est l'auteur (ou co-auteur) de nombreux ouvrages sur la colonisation ou l'immigration des Suds en métropole, notamment Le Paris noir (2001), Zoos humains (2002), Culture coloniale (2003), Le Paris arabe (2003), Le Paris Asie (2004), Culture impériale (2004), Marseille Porte Sud (2005), La Fracture coloniale (2005) et Culture post-coloniale (2006) (cf. Univers-cité des savoirs Impliqués en 2005).

Laure TEULIERES, historienne, chercheur au CNRS, au laboratoire Framespa-Diaspora, auteure de Immigrés d'Italie et paysans de France 1920-1944 (2002) et co-auteur de Sud-ouest, Porte des outre-mers (2006).

Olivier NOEL sociologue à l'ISCRA, chercheur associé à l'INED, chargé de cours à l'Université Paul Valéry (Montpellier III) et co-auteur de l'ouvrage "Sud-ouest, porte des outre-mers" (cf. la page personnelle d'Olivier Noël).

Partenariat avec la librairie Grain de Mots (cf. Liens)

Ecouter la conférence :
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
- Partie 1 : cliquer ici (28 Mo)
- Partie 2 : cliquer ici (19 Mo)
- Partie 3 : cliquer ici (25 Mo)
Olivier Noël (à gauche) et Pascal Blanchard lors de l'ouverture de la conférence
Le public du centre Rabelais
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
Discrimination positive et lutte contre la discrimination : principes philosophiques, normes juridiques et modalités d’action
avec Gwénaële CALVES, professeur de Droit public
Créer juridiquement des inégalités pour favoriser, dans les faits, le progrès de l’égalité : tel est le parti pris des politiques dites de « discrimination positive ».
À l’heure où le principe de non-discrimination devrait s’imposer au regard de la législation en vigueur, il peut sembler paradoxal de recourir à cette forme de discrimination “bienveillante”. À quelles conditions est-elle acceptable ? Au nom de quels principes peut-elle se justifier ? Que faut-il en attendre ? Comment peut-on comprendre le succès sémantique mais aussi médiatique de la notion d’égalité des chances ? Cette substitution sémantique ne risque-t-elle pas de se faire au détriment du principe même d’égalité de traitement ?
En s’appuyant sur l’analyse des expériences menées à l’étranger mais surtout en France, Gwénaële Calvès propose des pistes pour un débat distancié et plus informé. En éclairant la notion de discrimination positive, nous essaierons de faire le point sur ses « notions voisines » (égalité des chances, promotion de la diversité culturelle, etc.), les questions qu’elle soulève (les quotas…) et les enjeux de société auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés.

Rencontre-débat avec Gwénaële Calvès
Professeur de Droit public à l’Université de Cergy-Pontoise,
Auteur de “la discrimination positive”, Que sais-je ?, n°3712, PUF, 2004.

Cette rencontre a eu lieu le vendredi 7 juillet 2006 à la salle Lacordaire à Montpellier.

La rencontre était animée par Olivier Noël, sociologue à l’ISCRA. La discutante était Fériel Kachoukh, juriste, droit des discriminations.

ECOUTER LA CONFERENCE EN LIGNE "
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr

- Télécharger "Les notions essentielles au débat" : cliquer ici (26 Mo)
- Télécharger "Qu'est-ce qu'une discrimination ?" : cliquer ici (24 Mo)
- Télécharger "La discrimination positive, une option basse", 1ère partie des interventions : cliquer ici (23 Mo)
- Télécharger "Seconde partie des interventions & conclusion" : cliquer ici (18 Mo)

L'interview de Gwénaële Calvès publiée dans le journal l'Hérault du jour se trouve dans la rubrique Rhizomes.

La prise de son et la mise en forme ont été réalisées par Stéphanie Raynaud.

Mise à jour : septembre 2006
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
Face à la discrimination : comment sortir des injonctions contradictoires ?
avec Olivier NOEL, sociologue à l'ISCRA
Les acteurs publics en charge de favoriser "l'intégration" ou "l’insertion" des jeunes sont bien souvent confrontés à un dilemme entre leur préoccupation professionnelle de solidarité, d'égalité de traitement et de non-discrimination, d'une part, et la logique d'efficience que tentent de leur imposer progressivement les institutions, d'autre part.
Comment parviennent-ils à conjuguer ces objectifs contradictoires ? Y parviennent-ils seulement ? Quels sont les effets à terme de cette situation pour toute une partie de la jeunesse ?

A travers cette rencontre, ALDA et l'ISCRA vous proposent de réfléchir ensemble la façon de penser des pratiques sociales pertinentes face à la discrimination : comment faire de la discrimination un problème public conduisant les institutions à réfléchir leurs pratiques ? comment répondre aux logiques de stigmatisation du public ?

Cette rencontre a eu lieu le vendredi 16 juin au CARDEK à Strasbourg.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
"Violences urbaines, violence sociale"
avec Stéphane BEAUD, professeur de sociologie
“Violences urbaines, violence sociale”
La jeunesse est-elle une classe dangereuse ?


La récurrence des émeutes urbaines depuis une quinzaine d'années en France s'inscrit dans un « ordre des choses » qui renvoie à des phénomènes structurels : le chômage des jeunes non ou peu diplômés ; une insertion improbable ; une précarisation sans issue ; une aggravation de la ségrégation urbaine ; un échec scolaire indépassable ; une paupérisation et une déstructuration grandissantes des familles populaires habitant en HLM ; et des discriminations quotidiennes à l'embauche qui viennent faire écho à un racisme ordinaire. Autant de phénomènes qui produisent, à la longue une violence sociale multiforme qui ne se donne pas toujours à voir mais qui, condensée et coagulée, peut éclater soudainement. Il suffit d'un détonateur. Donner un sens à une émeute urbaine, qui produit toujours un effet de surprise, voire de stupéfaction, c'est avant tout mettre au jour cette violence invisible, peu spectaculaire et dont on ne parle pas dans les médias. Elle, seule, peut expliquer l'espèce de rage autodestructrice qui la caractérise. En quoi cette approche diffère-t-elle des discours portés sur les violences urbaines par les représentants des institutions, des décideurs politiques ou encore des médias ? Est-il possible d'établir une sociologie des émeutiers et des processus qui sous-tendent cette violence urbaine et sociale ? La « loi sur l'égalité des chances » est-elle un remède à la désespérance sociale des jeunes des quartiers ?


Stéphane Beaud est sociologue et professeur à l’université de Nantes. Après avoir participé aux enquêtes de type anthropologique que Pierre Bourdieu a rassemblé sous le titre, la Misère du Monde (1993), Stéphane Beaud a conduit, pendant plus de dix ans, une recherche dans la région de Sochaux sur les conditions et les pratiques sociales dans les quartiers populaires et, plus récemment, sur les formes d'inégalités sociales que sont les discriminations raciales.
Il est notamment l’auteur (sélection) :
- Banlieue, lendemains de révolte, (avec Chakri Belaïd, Clémentine Autain, et Paul Chemetov), la Dispute, 2006.
- Pays de Malheur, un jeune des cités écrit à un sociologue (avec Younes Amrani), la Découverte, 2004.
- Violences urbaines, violence sociale, Genèse des nouvelles classes dangereuses, (avec Michel Pialoux), Libraire Arthème Fayard, 2003.
- 80% au bac, et après ?, La Découverte/Poche, 2003.
- Retour sur la condition ouvrière (avec Michel Pialoux), Fayard, 1999.

Cette conférence a eu lieu le vendredi 5 mai 2006 à 18H au centre Lacordaire à Montpellier.

ECOUTER LA CONFERENCE EN LIGNE
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
Le télécharger et l'écouter au format mp3. (18 Mo)

Pour aller plus loin, lire l'article
La "Racaille" et les "vrais jeunes"
Critique d'une vision binaire du monde des cités
Par Stéphane Beaud et Michel Pialoux
sur le site de "liens socio"
http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=977

mise à jour : juillet 2006
Le public du centre Lacordaire
Le public du centre Lacordaire
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Haut de page
SGS ©2004