2011
L’accès libre et gratuit à cet espace alternatif de socialisation des savoirs est une contribution à la lutte contre la marchandisation du savoir et à l’expérimentation de formes moins académiques de mise en circulation et en coopération de la production intellectuelle ; en contrepartie, il est de la responsabilité du lecteur de citer la provenance de ces documents.

Les univers-cités des savoirs impliqués ont lieu au centre Lacordaire à Montpellier (6, rue des Augustins, à deux pas de la Place de la comédie)
* Histoire ignorée, immigration fantasmée : quel rôle pour l’enseignement de l’histoire de l’immigration à l’école ?
Avec Benoît Falaize, historien. Rencontre animée par Olivier Noël, ISCRA-INED, MCF associé - Montpellier 3
La prise en compte de l’histoire de l’immigration dans l’enseignement de l’histoire à l’école est récente. Ce nouvel objet d’enseignement qui permet de penser les enjeux de définition du national de la fin du XIXème siècle à nos jours invite à réfléchir aux questions contemporaines d’intégration et de citoyenneté. De fait, l’histoire de l’immigration est au carrefour d’enjeux à la fois scolaires et sociétaux. Entre prescriptions et écriture des manuels scolaires, entre pratiques réelles et représentations des professeurs, quel état des lieux peut-on dresser du statut, de l’école primaire à la Terminale, de l’histoire migratoire en France ? Comment rendre compte de cette histoire longue, complexe et dense qui a construit la France d’aujourd’hui ?
L'intervenant
Benoît Falaize est agrégé d’histoire. Anciennement chargé d’étude à l’Institut National de la Recherche Pédagogique (INRP), il enseigne aujourd’hui à l’université de Cergy-Pontoise/IUFM de Versailles. Ses travaux portent notamment sur l’enseignement de l’histoire de l’immigration dans les classes. Benoît Falaize est l'auteur avec Olivier Absalon et Pascal Mériaux, d'un rapport remis à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration intitulé "L'enseignement de l'histoire de l'immigration à l'école" (téléchargeable sur http://ecehg.inrp.fr).
Pour aller plus loin
Voir la page consacrée de l'axe Enjeux de mémoire - Enjeux contemporains de l'enseignement de histoire-géographie de l'INRP :
http://ecehg.inrp.fr/ECEHG/enjeux-de-memoire/histoire-de-l-immigration/reflexions-generales
Exceptionnellement, et à la demande de l'intervenant, la rencontre publique n'a pas été enregistrée.
* L’Ecole discrimine-t-elle à raison de « l’origine » ? Le point sur les connaissances, le point sur la reconnaissance des discriminations
Avec Suzana Dukic, Fabrice Dhume et Philippe Perrot
Si le terme de « discrimination ethno-raciale» est d’usage récent, le questionnement, tant de la recherche que des pouvoirs publics, sur les effets de « l’origine » des élèves dans l’orientation et les parcours scolaires, date d’une cinquantaine d’années. Loin d’être évidente au départ, l’association des deux « pensées d’Etat » que sont « l’école » et « l’immigration » a fonctionné comme un « allant de soi » que les liens étroits et divers entre la recherche et les pouvoirs publics ont peut-être contribué à renforcer. Aujourd’hui, la question de la discrimination ethno-raciale à l’Ecole invite à se ressaisir de cette histoire et à évaluer l’état des savoirs en matière d’(in)égalités de traitement selon « l’origine » dans l’orientation et les parcours scolaires des élèves. C’est à ce travail de synthèse critique que l’équipe de l’ISCRA s’est livrée, à la demande de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) et de l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité (ACSE), dans un rapport remis en juillet 2010. Cette nouvelle univers-cité des savoirs impliqués a pour but de présenter et mettre en discussion les principaux résultats de cette étude par trois de ces auteurs.
Les intervenants
Suzana DUKIC est historienne de formation. Ses travaux portent sur l’histoire et la mémoire de l’immigration à la fois comme objets d’étude et comme catégories de l’action publique de lutte contre les discriminations ethno-raciales. Elle a dernièrement publié « deux siècles d’immigration en Languedoc-Roussillon », Hommes et Migrations, n°1278, 2009, et avec Fabrice Dhume « La ’’scolarisation des enfants tsiganes’’ : les ambiguïtés d'une notion», Cahiers pédagogiques, 2011.

Fabrice DHUME est sociologue, chercheur à l'ISCRA, membre de l'IREMAM-CNRS, et chargé de cours à l'université Paris 7 Diderot sur le Master Migrations internationales et relations interethniques. Il travaille depuis plusieurs années, dans une perspective de sociologie publique, notamment sur les phénomènes de racisme, d'ethnicisation et de discrimination dans l'institution scolaire. Il a notamment publié : Racisme, antisémitisme et "communautarisme". L'école à l'épreuve des faits (L'Harmattan, 2007).

Philippe PERROT, sociologue, prépare actuellement une thèse de doctorat sur l'orientation des enfants des minorités ethniques. Il a publié « La discrimination systémique dans le système éducatif français », Cahiers de l’Urmis, N°10-11, décembre 2006, en ligne sur le site de www.urmis.revues.org
Pour aller plus loin
Référence complète de l'étude
DHUME F., DUKIC S., CHAUVEL S., PERROT P., (In)égalités de traitement selon "l'origine" des élèves dans l'orientation et les parcours scolaires, HALDE-ACSE, juillet 2010, 204p. A paraître.

Une étude parallèle a été conduite sur le critère de "sexe" :
VOUILLOT F. (dir.), MEZZA J., PELAYO F., THIENOT L, STEiNBRUCKNER M.-L., DERNANCOURT C., Revue de littérature sur les pratiques d'orientation et les parcours scolaires sur le critère de discrimination : le sexe, HALDE-ACSE, juillet 2010, 162p.
Enregistrements de la rencontre
Réalisation sonore : Stéphanie Raynaud, netephasi.raynaud@voila.fr
Prise de son : Benjamin Von Migom
- Partie 1 (13 Mo)
- Partie 2 (14 Mo)
- Partie 3 (11 Mo)
- Partie 4 (11 Mo)
Pour citer l'enregistrement
DHUME Fabrice, DUKIC Suzana, L'Ecole discrimine-t-elle à raison de l'origine ?, Univers-cité des savoirs impliqués, ISCRA, 9 février 2011, Montpellier, actes audiophoniques en ligne sur : http://www.iscra.org/page_1873.php
SGS ©2004